Épreuves du concours

Les études d’orthophonie durent actuellement cinq années après le bac et sont dispensées dans 20 centres de formations en France, tous rattachés à des Facultés de Médecine

Le nombre d’étudiants admis chaque année est soumis à un numerus clausus déterminé chaque année de manière officielle par le Ministère des Affaires Sociales. En 2016-2017, il était de 841 places.

En raison de cette limitation, les centres sont obligés de sélectionner les candidats à l’entrée de la formation. Même si les études ont un caractère relativement scientifique (puisque paramédical), il n’est pas obligatoire de posséder un bac S pour se présenter aux épreuves de sélection. En effet, l’examen d’entrée est basé, en grande partie, sur des aptitudes jugées utiles voire indispensables aux futurs orthophonistes. Compte tenu du nombre important de candidats, les chances de réussite sont malheureusement assez faibles: selon les centres, 5 à 10 % seulement des candidats sont retenus. Heureusement, il est possible de passer les concours dans plusieurs villes, et ce plusieurs fois de suite si nécessaire.

CONCOURS DE STRASBOURG

 

 

Épreuves de pré-admissibilité  & admissibilité : le 23 avril 2018


→ 50 QCM de culture générale (1h30, noté sur 20)

Les 450 premiers sont corrigés pour la suite 

→ Épreuve d’orthographe : Texte à corriger + questions de grammaire et conjugaison (1h, noté sur 20)
→ Épreuve de texte à analyser et à commenter (3h, noté sur 50)

Les 100 premiers candidats sont alors retenus pour l’épreuve orale d’admission

Épreuve d’admission : le 4 juin


2 types d’épreuves :
→ Entretien de motivation à partir d’une analyse d’un texte (puis plus personnel) auprès d’un jury composé d’un médecin ORL/neurologue, de deux orthophonistes et d’un psychiatre.
→ Entretien avec un psychiatre (non noté, le psychiatre déclare le candidat apte ou inapte)
→ Un oral en groupe avec un sujet à débattre

Les 35 premiers candidats sont alors déclarés admis

 

Et surtout souvenez-vous :

Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.

Martin Luther King

16 réflexions au sujet de « Épreuves du concours »

  1. Bonjour,
    Je ne sais pas si vous avez une réponse à ma question mais à tout hasard… Savez vous au-dessus de quelle note faut-il être au qcm de cult g pour espérer “passer” l’étape suivante?
    Merci d’avance!
    🙂

    • Bonjour Lise !
      Pour le QCM il n’y a pas de note fixe, ils sélectionnent les 400 premiers candidats (dont les ex-aequo). Il me semble que l’année dernière il fallait avoir 27 / 50.
      Bon courage pour les concours 🙂

  2. Bonjour,
    Je n’ai pas encore passé le concours, et je souhaiterais savoir s’il y a une “méthode type” pour réussir le commentaire en 3h… Est ce qu’il s’agit de la même organisation que pour un commentaire de français du Bac ?

    Merci ! 🙂

  3. Bonjour !

    Je me pose la même question que Caroline…
    Je me suis entraînée à cette épreuve mais je doute d’avoir la bonne méthode ^^
    Est-il possible de me répondre aussi par mail? 😀

    Merciiiiiiiiiiii !

        • Bonjour Blandine 🙂

          je m’excuse pour la réponse tardive…
          au niveau des contacts, nous pouvons te donner les noms facebook de deux filles de deuxième année, jeunes mamans et en reconversion : Marianne Morel et Lyssia Le Gall. Si jamais vous n’avez pas facebook, dites le-nous et nous leur demanderons leurs coordonnées, leur mail, etc.
          Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour le concours, à très vite 🙂

          Clara et Elise, VP Communication dans le bureau Métafor

  4. J’aimerais en savoir davantage sur le commentaire. Qu’attend le correcteur ? Quelle est la méthode ? Quelles sont les critères de correction ?
    Merci

    • Bonjour Beladone,
      Concernant le commentaire de texte, il est toujours difficile de donner une réponse précise de ce qu’attend le correcteur. En effet, au sein d’une même promotion, on peut facilement se rendre compte que nous avons tous écrit des commentaires de texte très différents et qui ont pourtant été récompensés par des notes très proches. Ainsi, on peut penser que, plus que le contenu (même s’il reste important), c’est davantage la structure et l’organisation claire des idées qui sont privilégiées.
      Pour ce qui est de la méthode, je suppose qu’il ne faut pas “coller” au commentaire de texte classique (avec citation constante du texte). Il faut exposer le texte, s’y référer mais tout en faisant progresser sa réflexion, un peu à la manière d’une dissertation. Je peux te contacter par mel si tu désires plus de précisions.
      Bon courage pour la préparation du concours en tout cas, c’est bien de s’y prendre tôt pour commencer les révisions !

  5. Bonjour, je voulais savoir en quoi consiste exactement l’épreuve de commentaire d’un texte ? Je suppose qu’il ne s’agit pas d’un commentaire littéraire “type”, faut-il plutôt faire une dissertation ?
    Je vous remercie pour votre réponse 🙂

    • Bonjour agathe,
      Comme dit plus haut, c’est assez difficile de savoir vraiment ce qui attendu. Je dirais que c’est un commentaire plutôt philo avec des thèmes récurrents: le langage, la relation à autrui, la communication, la temporalité, l’écriture, la lecture.. Ma prof de prépa nous avait conseillé de dégager les concepts, notions du texte (de quoi ça parle, conviction de l’auteur, questions problématiques soulevées) et de les confronter à nos références, des auteurs extérieurs au texte, nos idées personnelles.. et structurer le tout dans un plan. En gros essaye de poser des questions au texte, de définir les concepts tout en illustrant avec des exemples perso. J’espère que ça a pu t’aider un peu ! Et bon courage 🙂

  6. Bonjour, j’aimerais aussi avoir quelques précisions par rapport à l’épreuve du commentaire…
    La consigne indiquant de faire “une analyse du texte en ouvrant son commentaire vers un développement plus personnel”, faut-il du coup faire 2 grandes parties distinctes, la première faisant une analyse sticte du texte, la deuxième ouvrant l’analyse vers une mini dissert?
    Ou bien l’épreuve est-elle un mélange harmonieux d’analyse et de commentaires personnels, le tout en plusieurs parties organisées?
    Merci pour votre réponse 🙂

    • Bonjour,
      C’est toujours compliqué de répondre aux questions concernant le commentaire car comme dit dans les autres réponses,nous avons tous fait des commentaires très différents dans les promos.. Du coup je n’ai pas de réponse précise à t’apporter.. Dans ma prépa, on nous conseillait plutôt de mélanger nos références personnelles dans le commentaire, de tirer une problématique du texte et d’élaborer un plan par rapport à la question suscitée par l’auteur. Après je sais que certaines personnes ont fait en 2 parties et sont dans l’école donc tout dépend du contenu 😉
      En espérant que ça puisse t’aider un peu! Bon courage et à très vite!

  7. Cher groupe Metafor,
    Je voulais vous demander si l’épreuve de “commentaire” requiert une méthode spécifique. S’il faut, par exemple, parler d’éléments personnels dans notre dissertation, et si l’analyse stylistique du texte est nécessaire tout au long de l’argumentation.
    Cordialement

    • Bonjour Roxane,
      Le commentaire est une épreuve qui ne requiert aucune méthode spécifique car lorsqu’on sonde les personnes admises nous nous rendons compte que le contenu et la forme de ce qu’ils ont fait sont parfois très différents bien que les notes se valent. Pour cette épreuve il faut s’assurer de faire apparaître clairement ses idées en les organisant. Tu peux tout à fait parler d’éléments personnels qui serviraient à l’argumentation ou bien à titre d’exemples. Concernant l’analyse stylistique du texte, elle ne semble pas nécessaire tout du long car certains n’en ont pas, ou peu parlé. L’important est d’être organisé, d’avoir de bonnes idées (originales) et des exemples pour illustrer. L’analyse stylistique est surement un bon plus mais, là encore, il nous est difficile de savoir ce qu’attend le correcteur… Cette épreuve reste mystérieuse !

      Bien cordialement,
      Métafor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *